Si votre routine d’entraînement est trop intense, vous pouvez ressentir une «gueule de bois» d’exercice

Certaines sensations peuvent survenir après une séance d’entraînement, comme un mal de tête, des nausées ou des étourdissements – ces symptômes peuvent être comparés à une gueule de bois.

Mais quelques bonnes habitudes avant et après l’effort peuvent vous aider à éviter ces maux.

Nous savons tous que l’exercice régulier est l’une des clés pour rester en bonne santé.

Et les bienfaits du sport sont innombrables : l’exercice améliore la circulation sanguine, aide à perdre de la graisse corporelle, protège les articulations et les os, réduit le stress et le risque de cancer, etc.

Cependant, après une séance très intense, certains symptômes similaires à ceux d’une gueule de bois peuvent survenir, comme de la fatigue, des nausées et des maux de tête.

Selon une enquête menée aux États-Unis en mai 2019, près d’un Américain sur quatre l’a tellement vécu qu’il n’a pu exercer aucune autre activité ni aller travailler.

Une des raisons de cet effet peut résider dans les hormones.

Le corps produit de l’hormone de croissance pour favoriser la croissance musculaire et tissulaire.

Après beaucoup d’efforts, cette production peut devenir trop élevée et provoquer des nausées.

La déshydratation est également une cause possible.

Ne pas boire suffisamment d’eau peut provoquer des migraines, des étourdissements et des crampes musculaires.

Enfin, un exercice très intense peut temporairement affaiblir le système immunitaire et rendre le corps moins immunisé contre les virus.

Pour limiter ces symptômes, il est recommandé de faire attention à son alimentation en mangeant une à trois heures avant l’entraînement, afin que l’organisme dispose du carburant nécessaire pour utiliser ses réserves.

Des séances complètes d’échauffement et de récupération sont également recommandées, tout comme une hydratation régulière pour aider les muscles à récupérer. – AFP Relaxnews

Leave a Comment